L’histoire de la Cathédrale Saint-Vincent

Le roi Childebert fit le don à Mâcon d’un fragment de la tunique de Vincent de Saragosse au sixième siècle. L’ancienne cathédrale Sain-Vincent a été édifiée sur un bâtiment Paléochrétien. Son édification est datée du XIe siècle. De nos jours il ne reste plus que le porche, les deux clochés clocher octogonaux qui sont les vestiges de cette époque. Par la suite le reste a été bâti entre le 13e et le 16e siècle. Le cours du temps a largement endommagé  le bâtiment, notamment à cause de l’instabilité du terrain, sans compter les conflits mondiaux qui ont entraîné de nombreuses démolitions. Suite à ses multiples mésaventures, la cathédrale Saint Vincent a été vendue comme bien national à la révolution. Largement fragilisée, elle a été démolie partiellement en 1799. Aujourd’hui la partie visible reste le son témoignage de l’ancienne cathédrale Saint Vincent. Cette dernière a été classée au titre des monument historiques.

À l’origine l’édifice religieux mesurait 74 mètres de long et 25 mètres de hauteur

À l’origine l’édifice religieux mesurait 74 mètres de long et 25 mètres de hauteur. Aujourd’hui les Mâconnais ne peuvent admirer que les deux tours, le porche ainsi que les deux travées. Au XIXe siècle les peintures murales ont été découvertes sur les parois du massif occidental. L’édifice comporte également une chapelle haute et des sculptures dans le tampon roman. Actuellement la préfecture se trouve en lieu et place de l’ancien cœur de l’église. Les habitants de la Cité Lamartine ont pu admirer ce chef-d’œuvre durant les années 70 grâce aux travaux de rénovation et de mise en valeur.

Le parcours de visite débutera par un nouvel espace place Saint-Vincent

La rénovation de la cathédrale Saint Vincent a été confiée au cabinet d’architecte RL&associés. Les portions met en péril les défis vont être restaurés, sans pour autant tenter de reconstituer la cathédrale à l’identique comme à l’origine. L’objectif est de ne pas dénaturer le bâtiment actuel mais plutôt proposer un parcours de découverte destiné à sublimer les richesses du monument. Grâce à des éléments repris et rajoutés à travers les vestiges restaurant, les visiteurs pour mieux comprendre son histoire et imaginer sa forme d’origine. Le parcours de visite débutera par un nouvel espace place Saint-Vincent.

Fin des travaux en décembre 2026

En lieu et place de l’ancien bar le racheté par la ville les visiteurs pourront rentrer et débuter leurs visites. Le cheminement s’effectuera sur le flanc nord et permettra de découvrir un certain nombre de vestiges. L’entrée par l’ancienne cathédrale se fera par le porche côté ouest après ouverture de ses portes actuellement bouché. À l’intérieur, un escalier sera aménagé à la même place que l’ancien escalier de la première travée du porche pour admirer le tampon discuter. L’actuel salle de stockage sera employé une espèce de interprétation et offrira une pause durant la visite.

Puis, vous pourrez monter aux étages dans l’escalier de la tour. Les deux tours seront liées au niveau des chambres de cloche grâce à une passerelle. Vous profiterez également dans un Panoramas Annick sur la ville. La visite se conclura par la chapelle située au-dessus du porche.

Les travaux devraient commencer en avril 2024 et se terminer en décembre 2026. 

Hervé Troccaz

Crédit photo : Shutterstock