Vous cherchez des sorties à Mâcon ? Abonnez-vous gratuitement à la newsletter, comme nos 15 000 abonnés !

Premier week-end des vacances scolaires. A cette occasion nous avons sélectionné pour vous de nombreux concerts, spectacles et projections. Que faire à Mâcon et ses alentours ce week-end ? (16, 17 et 18 février 2024). Suivez le guide !

Anniversaire de la Brasserie à la Cave à Musique

Depuis trois années à présent, la Cave à Musique s’investit avec une passion débordante dans l’élaboration de sa propre boisson maltée, la LUCIOL, peaufinant méthodiquement, brassin après brassin, les subtilités de sa composition. Cette création, déclinée en une version blonde classique et une édition spéciale changeante selon l’inspiration de notre maître brasseur, se trouve exclusivement disponible en pression lors des événements musicaux qui animent les soirées.

Après avoir écoulé pas moins de 16 000 litres de ce précieux breuvage, l’Association Luciol décide de marquer d’une pierre blanche ces trois années d’efforts en proposant un bar exclusivement dédié au tirage de la LUCIOL !

W!ZARD, La Pigñata et MSS FRNCE en concert

Les portes s’ouvriront à 20h30 pour accueillir le concert tant attendu de W!ZARD, un groupe à la croisée du post-punk et du noise, sélectionné avec soin par nos programmateurs pour son caractère exceptionnel.

W!ZARD, originaire de Bordeaux, se distingue par son tempérament fougueux, ayant partagé la scène avec de grands noms de la scène punk, hardcore et noise tels que LAST TRAIN, PSYCHOTIC MONKS, BIRDS IN ROW, METZ, et bien d’autres. C’est sur les planches que ce trio a su véritablement asseoir sa réputation, offrant des performances sincères, percutantes et saisissantes. L’année 2024 s’annonce prometteuse pour ces musiciens aquitains, avec la sortie prévue en début d’année de leur premier album complet, « Not Good Enough », promettant de perpétuer l’énergie brute qui les caractérise. Préparez-vous à être emportés par un tourbillon d’émotions et un déferlement sonore !

MSS FRNCE, groupe de punk venant de la capitale, s’apprête également à enflammer la scène avec leur style hardcore incisif. Leurs chansons, en français, s’expriment avec véhémence sur la décadence du monde contemporain, dans des concerts à la fois enragés et festifs, empreints d’une énergie communicative qui invite chacun à se laisser emporter par le mouvement. Depuis 2015, le groupe a enregistré six EPs, dont le dernier en date, « VI », sorti en novembre 2023, témoigne de leur constante vitalité artistique.

À la suite d’une série de performances musicales empreintes de puissance, d’une sélection percutante lors des pré-auditions des iNOUïS du Printemps de Bourges, et d’un Zénith de Grièges vibrant d’énergie, Gus et Larsen reviennent pour stimuler nos sens avec leur nouvel EP intitulé « Décevant ». Profondément désenchanté par les mécanismes de la société capitaliste et patriarcale, ce duo originaire de Grièges a pris la décision de se lever de leur siège pour partager avec nous les fruits de leurs réflexions.

Le 16 février prochain, La Pigñata traversera de nouveau la Saône afin de célébrer le lancement de ce deuxième opus, lors d’une soirée de lancement qui mariera avec subtilité la rudesse du rock et la douceur des émotions. Voilà ce que représente le Punk Sécuritaire, entre mouvements de foule et instants de tendresse : une ode à la liberté d’expression et à la diversité des sentiments humains.

« Décevant », l’EP tant attendu, sera disponible dès le mois de février 2024.

Anniversaire de la Brasserie à la Cave à Musique – Informations pratiques

Vendredi 16 février à 21 h

Prix des billets de 8 à 12 euros

La Cave à Musique

📍119 Rue Boullay
71000 Mâcon

Narr  : pour entrer dans la nuit au Théâtre de Mâcon

Narrateur : Pour pénétrer dans les ténèbres Vidal Bini – KiloHertZ

En association avec le Département de Saône et Loire

En l’an de grâce 1518, dans les rues pittoresques de Strasbourg, un phénomène troublant captiva les esprits : des dizaines d’âmes se mirent à danser frénétiquement, plongeant dans un état de transe qui perdura plusieurs semaines, sans qu’aucune explication ne puisse être avancée. Inspiré par cette étrange épopée, baptisée chorémanie, Vidal Bini s’emploie à questionner la puissance de contagion des corps en mouvement dans un spectacle singulier, alliant prose, musique live et expression corporelle contemporaine.

Est-ce que danser est un phénomène contagieux ? Ne peut-on affirmer que la danse, par essence, est une forme de communication ? Les liens entre l’histoire, la mémoire et l’identité offrent un terrain fertile pour explorer la libre expression du corps en action au sein de nos sociétés. La compagnie KiloHertZ s’engage dans une démarche d’hybridation des références, interrogeant les rituels sociaux et les festivités dansées.

S’inspirant de diverses traditions chorégraphiques, Narr : pour entrer dans la nuit confronte des danses aux accents folkloriques à des techniques chorégraphiques contemporaines, tout en laissant libre cours à un besoin instinctif d’expression. Danses d’extase, ode au plaisir de la camaraderie, les cinq interprètes, associés à une quinzaine de passionnés, renouent avec l’essence même d’une gestuelle primordiale. Accompagné par trois virtuoses de la musique, l’ensemble oscille entre spectacle scénique et bal populaire, telle une célébration presque carnavalesque.

Cette forme d’expression performative résonne comme une onde de vie, joyeuse, débridée et peut-être même régénératrice.

Avec : Caroline Allaire, Auguste De Boursetty, Mathieu Heyraud, Sebastian Elias Kurth, Céline Larrère et une quinzaine de danseurs et danseuses amateurs / Musique live : Étienne Gruel (Percussions), Olivier Meyer, Geoffrey Sorgius (Synthèse, Sampling) / Scénographie, Lumières : Olivier Laurent / Assistant à la mise en scène : Vincent Arot / Costumes : Léa Labbey / Illustrations : Johanny Melloul / Service au bar et diffusion : Julie Gothuey

Narr  : pour entrer dans la nuit au Théâtre de Mâcon – Informations pratiques

Jeu. 15 février 20h

Ven. 16 février 20h

Durée 1h20

dès 12 ans

Sur le plateau du Grand Théâtre

Tarifs B – 8€ / 25€

Le Théâtre, scène nationale
📍1511, avenue Charles de Gaulle
71000 Mâcon

Le royaume de Kensuké au Pathé Mâcon

Le Pathé Mâcon propose de nombreuses projections spéciales à destination des plus jeunes : Migration, Wish – Asha et la bonne étoile ou encore Le royaume de Kensuké.

Adapté du récit à succès de Michael Morpurgo, « L’incroyable histoire de Michael », relate les péripéties d’un jeune garçon de onze ans, prénommé Michael, embarqué dans une circumnavigation en voilier en compagnie de ses géniteurs. Toutefois, le cours de leur aventure prend un sinistre tournant lorsque, lors d’une violente tempête, le jeune protagoniste est projeté par-dessus bord, accompagné de sa fidèle chienne Stella. Échoués sur une île désolée, ils se trouvent confrontés à l’impérieuse nécessité de survivre dans un environnement hostile.

Leur destin bascule lorsque surgit de l’ombre un bienfaiteur providentiel, répondant au nom de Kensuké, un ancien soldat japonais ayant élu domicile solitaire sur l’île, en compagnie de ses compagnons orangs-outans depuis la fin de la guerre. Ce généreux ermite offre à Michael et à son animal compagnon l’indispensable ravitaillement en nourriture et en boisson. Dans un geste empreint de bienveillance, il ouvre à ces naufragés égarés les portes de son domaine.

Cependant, leur quiétude sera bientôt troublée par l’irruption de trafiquants de primates, avides de capturer les précieux orangs-outans. Face à cette menace imminente, Michael et Kensuké uniront leurs forces, s’engageant conjointement dans une lutte acharnée pour la préservation de ce havre de paix insulaire.

Le royaume de Kensuké au Pathé Mâcon – informations pratiques

Projection samedi 17 et dimanche 18 février à 14h

Pathé Mâcon

📍70 Rue Michel Debré

71000 Mâcon

A lire également sur Sortir à Mâcon : Cuivres en Dombes